Incertains [19]

Cette page liste les titres qui ont été signalé comme relevant de la sf mais dont – pour certains motifs précisés – la classification reste incertaine à mes yeux. Dans la majorité des cas, il s’agit de manque d’information sur les œuvres.
1900 – A Jersey Skeeter, de ? (USA) : Bien qu’il soient le premier film américain a présenter un insecte géant, motif qui fleurira bien plus tard, rien n’assure, la victime ayant bu, qu’il ne s’agissent d’un delirium tremens. Peu de renseignements sur le film dans tous les cas.
1901 – Les Mésaventures d’un Aéronaute, Méliès (Fr) : pas d’infos. Inspiré de 5 semaines en ballon ?
1901 – Fun in a Butcher Shop, Porter (USA) : Un jeune garçon met son chien dans une machine d’un boucher. Le chien ressort sous forme de saucisses. Récit minimaliste pour ce qui semble plus un plagiat ou piratage de « La Charcuterie Mécanique » des Lumière. Rien ne permet d’étayer que la machine soit spécialement « science-fictionnelle ».
1903 The Elixir of Life, Williamson (USA) : un homme agé et souffrant d’infirmités hésite avant de boire une boisson qui le rajeunira. Rien apparemment ne laisse à penser que la boisson soit d’origine magique ou assimilé, mais rien qu’elle soit d’origine pharmaceutique – « scientifique ». Il est vrai que les thèmes des avancées de la médecine et du rajeunissement sont très présents à l’époque et souvent liés. On pencherait quand même pour un assimilé sf, même si le lien est ténu. Etrangement, le plot de IMDB est tourné d’une telle manière qu’on est en droit de se demander s’il ne s’agit pas d’un film publicitaire. Le plot de Steve Joyce, qui lui se base sur un synopsis officiel, ne donne pas cette impression. Il ne fait hélas que deux lignes, est donc plus que succint. Pas assez d’information.
1906 – Le Voyage dans la Lune – Bosetti (Fr): Encore un plagiat de Méliès, sur lequel il est difficile de trouver des détails.
1908 – Dr Jekyll and Mr Hyde – Olcott (USA) : Pas d’info sur ce qui pourrait-être, avec l’entrée suivante, la première adaptation cinématographique de ce chef-d’oeuvre.
1908 – La Poupée Vivante – Méliès (Fr) : Pas d’information. Seule une note signalant qu’il s’agit d’une adaptation de L’Homme de Sable de Hoffman, et donc que Méliès reprend le thème développé dans Coppélia ou la Poupée Animée.
1908? – A Message From Mars – Larsen (Nz) : Ce film serait néo-zélandais et daterait d’avant 1908. Peut-être même de 1902 ! Il n’y a hélas guère d’informations sur le film en lui-même. C’est une adaptation de la pièce A message from Mars de 1899 (Ganthony), novélisée 10 ans plus tard. Le récit ne serait qu’une transposition du célèbre Christmas Carol de Dickens, un Martien jouant le rôle des fantômes. On pourra se référer aux deux adaptations plus tardives : celle de 1913 et celle de 1921.
1910 – The Electric Vitalizer – Booth (GB) : L’invention d’un professeur redonne vie aux animaux morts, mais également aux statues
1911 – Pirates of 1920 – Aylott (GB) : Une histoire de pirates futuristes (enfin, à 10 ans d’écart) apparemment inspiré de Robur le conquérant et de Maître du monde, deux oeuvres de Jules Verne.
1911 : L’électrocuté – Morlhon (Fr) : Un cuisinier mort est ramené à la vie par un électricien par utilisation d’électrode. Pas plus d’information sur ce film, dont le scénarion a été écrit par Abel Gance. Il l’avait apparemment vendu 100 francs à l’époque et apprécia moins lorsque, dans le flou total concernant les droits d’auteurs au début du cinéma, il fut revendu 10 000 francs aux USA !
1911 : A Message from the Moon – Sennett (USA) : Peut-être une reprise de « A message from Mars » de Porter ?
1912 : Freezing Auntie – ? [Edison Company] (USA) : Une femme est alertée que son mari va lui injecter une solution permettant de la frigorifier. Elle remplace le liquide par de l’eau, accepte l’injection, puis revient le tourmenter en ce faisant passer pour un fantôme. Pas assez d’informations sur le film.
1913 : From the Beyond – Lund (USA) : Un scientifique invente un appareil qui lui permet de photographier les esprits de l’au-delà. Pas d’informations sur le récit.
1913 : A l’assaut de la Terre – Jasset (Fr) : Malgré un titre prometteur, impossible de trouver des informations sur ce film. 1913 : Un Obus sur Paris – Fescourt (Fr) : un film de guerre sur la destruction de Paris anticipant les ravages de la Grosse Bertha et de la guerre à venir.
1913 : Atlantis – Blom (Dk) : Cette superproduction danoise, exceptionnellement longue, est une adaptation de l’oeuvre de Hauptmann, prix Nobel en passant, est parfois classée en SF. L’histoire de ce biologiste qui décide de traverser le monde après avoir échoué à son doctorat et que sa femme, une hystérique gravement agressive, ait été internée dans un asile psychiatrique, ne contient pourtant, de ce que j’ai pu relever, rien de bien notable qui lui permettrait une entrée dans les films pré-sf. Ceci en attendant de pouvoir le voir un jour peut-être, celui-ci pouvant être trouvé en dvd.
1914 : A Trip to the Moon – Whitmann (USA) : cette production pourrait ne pas être un remake de Méliès – malgré son titre et malgré le fait que Whitmann oeuvrait là pour la Compagnie Lubin – Lubin étant connu pour ses plagiats éhontés. Cependant, je n’ai pas d’informations plus précises.
1914 : The Miser’s Reversion – ? (USA) : Comme dans Balaoo, un professeur travaille sur l’évolution des espèces. Mais c’est par un elixir magique venu d’un Maharajah qu’il va se transformer, régressant – étrangement – de vieillard en nouveau-né puis en singe. L’argument semble en bonne partie fantastique. Le film est hélas perdu, il est donc difficile de juger.
1915 – The Mechanical Man – Curtis (USA) : A ne pas confondre avec L’uomo meccanico de Deed en 1921. Pas d’info.
1915 – Miss Jekyll and the Madame Hyde – Gaskill (USA) : Première adaptation de l’oeuvre avec changement du sexe du personnage principal.

Laissez une réponse